Loading search data...

HomeLab - Review MinisForum UM250

Cela fait 3 ans que mon Home Lab Devops tourne, pour rappel il est composé de mini-pc à base de Processeur ATOM et Celeron. À l’époque, je ne faisais tourner que des containers Docker et du k3s avec quelques petits outils et cela se passait plutôt bien.

Mais voilà depuis les opérateurs Kubernetes sont apparus, offrant plus de souplesse pour installer encore plus d’outils devops dessus. Donc depuis mon cluster héberge entre autre Ansible AWX et des runners Gitlab-CI et ça rame beaucoup.

Il est temps de passer à plus de puissances, car je souhaite pouvoir tester d’autres outils devops dont tekton.

Mon choix pour mes nouvelles machines

Suite à une belle promo sur Amazon j’ai fait l’acquisition d’un mini-pc MINISFORUM, l'UM250, construit autour d’un processeur AMD Ryzen. L'UM250 est équipé d’un processeur V1605B, qui vous me direz n’est plus tout jeune.

Alors pourquoi ce choix ?

Le processeur V1605B possède quatre cœurs / huit threads et tout ça avec un TDP de seulement 15W en moyenne (12-25W). Il offre des performances plutôt honorables avec un CPU Mark de 6828, ce qui le place à la hauteur d’un I7 de huitième génération.

Les détails techniques de l’UM250

Le bébé mesure 13 cm de côté pour une épaisseur de 4,5 cm. L'UM250 possède :

  • 3 sorties vidéo composé d’un port HDMI 2.0, d’un DisplayPort et de ports USB/C.
  • 3 ports USB 3.1 de type A,
  • 1 port Gigabit Ethernet.
  • 1 carte Wi-Fi M.2 2230 compatible Wi-Fi 6.

Mais surtout l'UM250 permet d’upgrader ces performances. En effet :

  • Il dispose d’un emplacement** M.2 2280** pour des disques d’une **capacité maximale de 2 To**.
  • Il dispose d'une baie de 2,5 pouces pour y mettre un second SSD.
  • Son CPU n’est pas soudé et peut un jour être changé (Socket AM4)
  • Les barrettes de RAM ne sont pas non plus soudées et peuvent être porté à 32 Go de RAM.

Quel modèle ?

La promo, 390€ au lui de 499€, portait sur un modèle composé d’un disque SSD M2 de 256 Gb et de 16 Gb de RAM. Ces offres reviennent de temps en temps, il faut donc être patient et persévérer. Voici le lien

Un deuxième serait le bienvenu, mais pour le moment je conserve mes deux autres bébés à base de Celeron. La saison du vélo va reprendre.

Déballage du bébé

homelab um250 carton

A l’intérieur du carton on trouve :

  • un UM250 MINI PC (heureusement)
  • un cable d’alimentation Power Adapter
  • un cable HDMI
  • un cable DisplayPort
  • un support VESA pour le fixer derrière un écran.
  • un manuel multilangue

homelab um250 carton

Petit tout du propriétaire

La plupart des ports de l'UM250 se trouvent, sans surprise, sur son panneau arrière. Il y en a cependant quelques-uns sur la face avant, notamment un port USB/C, un premier port USB3.1 Gen1, un second Gen 2 et un prise jack 3.5mm.

homelab um250 carton

Sur la face arrière on trouve deux ports port USB3.1 Gen1, une prise ethernet, la prise d’alimentation, le displayport et la prise HDMI.

homelab um250 carton

A l’intérieur. Pour y accéder, il suffit d’appuyer sur deux boutons pour que le capot se soulève. On y retrouve :

  • Un SSD M.2
  • Un câble pour y connecter un second SSD en mode SATA qui vient se loger à l’intérieur du capot.
  • deux barettes de RAM DIMM de 8GiB.

homelab um250 carton

Installation d’Ubuntu 21.10

Avant d’installer Ubuntu je vous conseille de démarrer Windows afin d’enregistrer la clé sur les serveurs d’activation de Microsoft.

La version d’Ubuntu 22.04 n’étant pas encore disponible, je fais le choix d’y mettre une version 21.10.

Pour accéder au bios, il suffit lors de l’allumage d’appuyer sur la touche [Esc]. Ensuite suffit de choisir la clé USB contenant l’image d’Ubuntu. Et c’est parti …

Pour l’installation, j’ai pris l'image serveur d’Ubuntu 21.10.

Pour la répartition des partitions en utilisant des LVM :

  • vg root 40 Go pour /
  • vg home 20 Go pour /home
  • vg var 60 Go pour /var/lib (pour les images de kubernetes)
  • vg data 120 Go pour /data (le second disque)

Je n’ai rien installé mis à part OpenSSH en reprenant les clés stockées sur mon compte github. Cela permet de lancer mes playbooks Ansible sur cette machine depuis ma machine de travail.

Que vais-je mettre dessus ?

Je fais le choix de mettre sur cette machine un simple k3s pour héberger Ansible AWX, Tekton et des runners Gitlab-CI.

Sur les autres mini-pc :

  • Le premier hébergera mon serveur d’Artefacts Nexus Repository Manager.
  • Le second servira pour monter des applications au besoin en utilisant des VM. Ces VM seront provisionnées avec le couple Terraform/Ansible sur du libvirt.

La suite

Je vais réinstaller les deux autres en reprenant la même image d’installation. Je vous prépare les playbooks permettant d’automatiser l’installation de tout cela, avec comme objectif que tout soit automatisé au maximum.

Cet automne au moment de ma coupure vélo, je prévois d’en acheter un second à ressources équivalentes pour étendre mon k3s.

Le lien pour accéder aux offres Amazon


Si vous avez apprécié cet article de blog, vous pouvez m'encourager à produire plus de contenu en m'offrant un café sur   Ko-Fi  . Vous pouvez aussi passer votre prochaine commande sur amazon, sans que cela ne nous coûte plus cher, via   ce lien  . Vous pouvez aussi partager le lien sur twitter ou linkedin via les boutons ci-dessous. Je vous remercie de votre soutien


Mots clés :

devops homelab

Autres Articles


Commentaires: